Sous la couette avec Nola Darling

photo credit : allocine.fr

Fin décembre dernier, j’ai eu envie de faire une journée au lit entourée de petits fours maison et Netflix !

Mais quelle série choisir ? Il se trouve que depuis quelques mois j’entends parler d’une série de Spike Lee inspirée de son film She’s gotta have it, « Nola n’en fait qu’à sa tête » en français.

Je clique et m’installe confortablement après avoir mangé deux rondelles de saucisson.

Ah ben tiens, en parlant de saucisson… mes parents n’étant pas loin, j’ai dû rapidement baisser le volume car on est vite entré dans le vif du sujet : Nola est une polygame qui s’assume !

Sans spoiler voici, selon moi, pourquoi c’est une série qui mérite le coup d’œil.

Les points faibles :

  • La volonté de montrer une femme qui s’assume sexuellement est divin, cependant il n’est pas suffisamment réaliste durant les 3 quarts de la série. Oui à l’émancipation sexuelle, mais Nola semble souffrir de cet appétit incontrôlé.
  • Une telle histoire paraît surréaliste sous nos latitudes antillaises… il est donc difficile de s’identifier dans ce rôle de femmes qui crie haut et fort faire plusieurs cures de VitaBambou® en même temps. Entendons-nous bien : je parle de le crier sur tous les toits uniquement… la consommation, c’est une autre histoire.

Les points forts :

  • Des thèmes forts abordés : la bi-sexualité, la polygamie, le harcèlement, la chirurgie esthétique, le nouveau visage des banlieues, la pédophilie.
  • Un univers : l’histoire se déroule à Brooklyn entre population native de cette banlieue et population venant de la ville. Nola est une jeune artiste peintre qui ne vit pas encore de son art.
  • La musique : très présente dans cette série. Chaque scène est l’occasion de découvrir ou redécouvrir des chansons. Inutile de Shazamer : chaque single est affiché quelques secondes à la fin du morceau.
  • On a de quoi se rincer l’œil : il y en a pour tous les goûts, hommes ou femmes, les acteurs et actrices ont bien été choisi !
  • On s’attache finalement au personnage principal qui nous emmène dans sa logique et on en redemande : vivement la saison 2 !

CocoZabrico

Gif : Giphy.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *