LES PIRES CADEAUX DE NOËL DES STARS

On le sait, Noël, c’est LA période des cadeaux. A ce niveau-là, il faut s’attendre à tout sous le sapin. Le cadeau qui fait mouche et puis il y a aussi les autres, ceux qu’on met sur la touche. Parce que trop laids, pas assez ciblés ou carrément déstabilisant !

Parce que le Réveillon arrive à fond les rennes, on s’est dit qu’il serait peut-être intéressant de demander aux stars de partager leur expérience dans ce domaine. Allez, on déballe !

#Propos recueillis par Frank Rousseau qui a beaucoup…bûché pour ce sujet !

EMILY BLUNT : LE CADEAU QUI DONNE LES BOULES

Il y a une vingtaine d’années, alors que je vivais dans un appartement grand comme un mouchoir de poche, un pote m’a offert des boules de pétanque pour Noël. Comme il pleuvait constamment, un matin, j’ai voulu sortir une des boules de sa boîte ! Je voulais la soupeser ! Le hic, c’est qu’elle m’a glissé des doigts ! Du coup, elle est tombée lourdement sur le paquet et a fendu le bois ! Quand j’y songe, je me dis que j’aurais eu moins de souci si mon ami m’avait offert des balles de ping-pong !

LADY GAGA : UN CADEAU QUI N’EMBALLE PAS !

Je suis entourée d’amis très attentionnés. Surtout à Noël. Beaucoup sont des artistes et qui artistes dit personnes un peu excentriques. Pendant le Réveillon, une bonne copine n’a rien trouvé de plus original que de m’offrir du papier d’emballage pour…cadeaux de Noël ! Précisons, son cadeau était lui-même emballé dans du papier d’emballage de Noël ! C’était absurde, inattendu, complétement décalé mais mon dieu que j’ai pu rire !

KRISTEN BELL : LE CADEAU QUI N’EST PAS TOMBÉ DANS L’OREILLE D’UNE SOURDE

Comme vous le savez, mon mari Dax Shepard, est un amoureux des grosses cylindrées. Pour faire plaisir à mon homme, je suis même allée jusqu’à passer son permis moto : « Je me suis faite la main sur une Kawasaki de la moto-école ! Au début, j’ai galéré. J’ai quand même réussi à flinguer les deux rétroviseurs en perdant l’équilibre à deux reprises ! Mais qu’importe, l’essentiel c’est le résultat ! Dax était très ému ! Mais allez savoir pourquoi, il a fermé son garage à double tour ! Je crois que ce qu’il redoutait le plus, c’est que je lui ruine ses joujoux ! Et puisqu’on parle de joujoux, un jour j’ai voulu lui un super cadeau. Je lui ai offert une moto vintage surpuissante. Le problème, c’est qu’elle avait des ratés au niveau mécanique. Du coup, Dax s’est mis à la bricoler dans le garage. Cela faisait tellement de raffut que les murs de la maison tremblaient ! C’est dans ces moments que l’on se dit : « Quelle cruche, j’aurais dû lui acheter un truc moins sonore!»

BRADLEY COOPER: PLUS DE PLUMES POUR NOËL !

Je crois que l’un des pires cadeaux que j’ai reçu, c’était un oreiller ! Sur le coup, j’étais content. Un oreiller ma foi, c’est un objet fort utile. Ce que je ne savais pas c’est que j’étais allergique au duvet d’oie, matériau avec lequel mon coussin était garni. J’ai dormi une nuit et le lendemain, j’avais les yeux qui sortaient de leur orbite. Plus une grosse réaction épidermique. Le truc le plus dingue, c’est que j’ai mis un temps fou à découvrir d’où me venait cette méga intolérance. Je me revois passer en revue mon frigo ou essayer de me souvenir ce que j’avais mangé au restaurant quelques heures plus tôt !

JENNIFER LOVE HEWITT : LE CADEAU QUI JETTE UN FROID

Un membre de famille, pas très au courant visiblement, m’avait offert une machine à fabriquer des glaces ! Le souci c’est que je boycotte le sucre et que je suis en plus pas très fan des produits à base de lactose ! Quand je lui ai en fait part, il m’a répondu que c’était des conneries. Que tout le monde aimait les glaces ! Bref, que je n’étais pas normale. J’ai au beau lui expliquer que j’étais intolérante à certains ingrédients, il s’en foutait royalement. On peut dire que cette satanée machine a ensuite jeté un froid dans la famille !

CHARLIZE THERON : LE CADEAU OPTIMISÉ

J’ai grandi en Afrique du Sud, dans une ferme. Quand j’étais ado, j’étais fan de Patrick Swayze. Pour Noël, je pensais que mes parents allaient m’offrir un t-shirt, une vidéo, un truc lié à mon idole. Au lieu de ça, on m’a offert un manuel agricole qui expliquait avec des fiches bien détaillées, des courbes, des diagrammes comment optimiser une exploitation. Je ne vous raconte pas ma tête. Et pourquoi pas un tracteur pendant qu’on y est !

JUDE LAW : LE CADEAU TAILLE MANNEQUIN

Jude Law. Photo: Magnus Sundholm for the HPFA. Jude Law est en compagnie de Franck Rousseau notre journaliste people.

Alors-là, il y en a qui me vient tout de suite à l’esprit. Il faut que je vous raconte. Chaque année, je dis à mon père : « Ecoute papa, je sais que tu veux m’offrir un cadeau de Noël. Mais je t’en prie, de grâce, offre-moi un petit présent ! Merci ! ». Mon père m’a répondu : « Je comprends ! Tu peux compter sur moi ! ». Noël arrive – je vous parle de l’année dernière donc. Le jour J, je vois près du sapin un énorme paquet. Le papier cadeau qui l’entoure laisse deviner une forme humaine. Je m’interroge vous imaginer bien ! Je déballe et là, qu’est-ce que je découvre, un mannequin de femme ! Pas un mannequin moderne comme on peut en voir dans les vitrines des magasins, non un mannequin horrible en je-ne-sais trop quelle matière. Le truc en question est peint et pour être sincère fichait presque la pétoche ! Je peux vous certifier que cette chose est restée deux jours chez moi ! Pas un de plus ! Je ne doute pas que mon père voyait à travers ce truc une œuvre d’art et qu’il souhaitait me faire plaisir ! Il a même probablement dépensé beaucoup d’argent pour ce mannequin que j’ai eu un mal fou à soulever !

SANDRA BULLOCK : LE CADEAU DE CELLE QUI N’ÉTAIT PAS AU…COURANT !

Sandra Bullock. Photo: Magnus Sundholm for the HFPA, en présence de notre journaliste Franck Rousseau.

Lors d’un Noël passé dans ma famille en Allemagne, une cousine pensait me faire plaisir en m’offrant un super robot pour la cuisine. Vous savez, le truc qui vous aide à préparer différents plats, des gâteaux, des quiches, etc. Le problème c’est que je ne cuisine pour ainsi dire jamais et que la machine en question fonctionnait au 220 V et non pas au 110 V comme aux Etats-Unis. Le truc est encore dans sa boîte !

50 CENTS : LE CADEAU QUI VENAIT DE L’AU-DELÀ

Dans ma famille, on ne roulait pas sur l’or. Pour se faire des cadeaux, il fallait se lever de bonheur. Parfois, on avait des surprises. Des bonnes et d’autres dont on se serait bien passées. Comme cette tante qui m’avait offerte une chemise. Vous allez me dire ? C’est mieux que rien ! Certes, le problème, c’est que la liquette en question avait été portée par son défunt mari ! Je me revois très bien ouvrir le paquet et trouver un vêtement taché au niveau d’un col qui peluchait partout ! En plus, c’était un modèle complétement démodé ! Mais comme je ne voulais pas la vexer, la mettre dans l’embarras, j’ai affiché un grand sourire !

ZOE SALDANA : UN CADEAU ET OOOOUPS, DU BALAI !

Vous savez parfois, vous pensez connaître les personnes avec qui vous vivez mais il n’en est rien ! Je me souviens que l’un des premiers petits amis n’avait rien trouver de mieux pour Noël que de m’offrir toute une batterie de produits d’entretien ! Sous-entendu, toi, tu es en charge du ménage ! Justement, le ménage je l’ai fait en le dégageant de ma vie !

EMMA STONE : LE CADEAU ON NE PEUT PLUS DÉCALÉ

Une de mes grand-mères avait cru bon de m’offrir un nécessaire de couture et un lot d’une douzaine de paires de chaussettes. J’ignore si ce nécessaire à couture avait été prévu pour repriser les chaussettes une fois que ces dernières seraient percées, mais franchement, je n’ai rien compris ! Je dois préciser que cette même mamy m’avait donné pour mon anniversaire un jeu d’assemblage pour enfants de quatre ans alors que j’en avais dix ans de plus !

MATTHEW McCONAUGHEY : LE CADEAU QUI SE RÉPÈTE

Pour moi ce fût un perroquet ! L’animal m’avait été offert par un oncle qui avait récupéré l’animal. La pauvre bête avait été maltraitée par des gens qui ont fini par l’abandonner. J’étais heureux de prendre soin de cet animal. Je me revois encore lire des tas de livres sur cet oiseau, comment s’en occuper, le nourrir etc. Le problème, c’est que la bestiole n’arrêtait pas de dire des insanités ! A toutes heures de la journée et de la nuit. Plus personne ne dormait à la maison et nous étions tous à bout de nerf ! Finalement, c’est mon oncle qui la repris ! Le cadeau était sympa à la base mais un peu empoisonné !

NATALIE PORTMAN : LE PRÉSENT QUI N’ÉTAIT PAS AU PARFUM !

Je ne dois pas être la seule au monde mais pour Hanouka, c’est assez commun de se voir offrir du parfum. Encore faut-il bien connaître la personne à qui vous le destiner. Ce qui ne devait pas être le cas de ce membre de ma famille qui m’avait acheté un parfum qui sentait le vieux fromage mélangé à je ne sais trop quoi de florale ! L’odeur était indéfinissable ! Le plus difficile, c’est bien sûr de ne pas blesser celui qui vous l’offre. Quand il m’a demandé si j’aimais la flagrance, je me revois très bien lui dire : « Ce que j’aime dans ce parfum, c’est qu’il n’est pas commun ! ». Une approche très diplomatique qui évite bien des vexations !

LL COOL J : LE CADEAU MANQUE DE POT !

Ma grand-mère me prêtait très régulièrement sa Ford Landau. A bord, ça sentait le parfum au muguet. Les fauteuils en étaient imprégnés. Je suis sûr que si cette auto avait été volée, on l’aurait retrouvée rien qu’avec l’odeur ! Je me souviens qu’il y avait aussi tout un tas d’objets pieux sur le rétroviseur central. Tant et si bien qu’à chaque fois que j’effectuai un virage un peu serré, je me prenais un crucifix ou un petit Jésus en pleine face ! Le jour de Noël ma grand-mère m’a fait cadeau de sa Ford ! Un geste qui m’a porté poisse puisque le lendemain, j’ai roulé sur un dos d’âne et laissé derrière moi le pot d’échappement !

EMMA WATSON : Y’A MÉPRISE SUR LE CADEAU

Je n’ose pas le dire mais c’est un pull que m’avait tricoté ma mère. Visiblement, elle avait vu un peu trop grand. Quand je l’ai essayé, je flottais littéralement dedans ! Et puis, il y avait ce motif dessus. Quand je lui ai demandé : « Mais pourquoi tu as tricoté un rat ? », maman m’a répondu : « Ce n’est pas un rat, c’est un Teddie-bear ! ». Finalement, nous avons toutes les deux pouffé de rire et le pull a fini je ne sais-où !

EVA LONGORIA : LE CADEAU SANS FIN

Quand je me suis mariée à Tony (Parker), une tante nous avait offert une peinture qui était censée représentée un paysage. Franchement, c’était une croûte qui a fini au grenier. Des moins se sont écoulés. Pour Noël, elle est arrivée avec une autre toile en me disant fièrement que c’était l’autre partie de son œuvre. Puis, elle a ajouté que c’était un triptyque et que la partie finale me serait offerte plus tard ! J’étais, comment dire vraiment, très très embêtée car figurez-vous que je ne savais plus où j’avais stocké le premier morceau !

KATE WINSLET : UN NOEL DES PLUS POURRIS

Un ami très cher avait passé plusieurs semaines près de la Mer Caspienne. Dans ces bagages, il avait ramené du caviar. Comme nous l’avions convié à Noël, il n’est pas arrivé bien entendu les mains vides ! Je revois cette grosse boîte en métal et l’idée même de l’ouvrir emballaient mes papilles. Et là l’horreur, une fois le couvercle soulevé, une odeur pestilentielle a envahi la pièce. L’ami en question avait juste un petit détail, le caviar cela se conserve dans la glace ! Il y a enfin une date de péremption et le caviar qui nous avait ramené ne devait pas être très frais ! Nous nous sommes alors empressés d’ouvrir les fenêtres en plein l’hiver et fait brûler des bougies parfumées pour essayer, tant bien que mal, de chasser l’odeur de ces œufs pourris !

ASTHON KUTCHER : LE CADEAU TROP CACAOTÉ

J’avais un bon pote qui travaillait dans une usine de chocolat près de chez mes parents. Un soir de Noël, il est venu à la maison avec un gros sac rempli d’invendus car les tablettes étaient cassées ou imparfaites ! J’ai commencé par manger un carré, puis une tablette, puis une deuxième. Cela s’est soldé par une diarrhée carabinée et une crise de foi qui m’a cloué au lit !

WILL SMITH : UN CADEAU PAS DANS LE TEMPO

Academy Award presenters Will Smith and Jada Pinkett Smith share a laugh upon arriving at the 76th Annual Academy Awards at the Kodak Theatre in Hollywood, CA. HO/AMPAS

Quels sont mes pires cadeaux de Noël ? Je ne sais pas si on peut dire « les pires » car à la base, les personnes qui vous font un cadeau, ont un seul objectif : vous faire plaisir ! Mais il est vrai que, parfois, ces personnes sont complétement à côté de la plaque ! J’en ai fait les frais ! Un exemple. Quand j’avais une vingtaine d’années alors que je cartonnais avec « Le Prince de Bel Air » et mes disques de rap, mon père m’a offert des CD compilant les plus succès des plus grands joueurs d’accordéon au monde. Je ne sais pas s’il me voyait m’exiler en Argentine ou à Paris, mais il était clairement « hors sujet ». Je ne vais pas faire le difficile ! J’ai un copain qui avait bien trouvé au pied de la cheminée un tube de lotion auto-bronzante alors qu’il est Black! Cela prouve quoi ? Qu’on trouve toujours moins bien loti que soi !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *