IOUANACERA NOUS EMMENE EN BALADE

Créola a tenté de me faire disparaitre. Oui je le dis, je ne me tairai plus.

Le plan était parfait :
M’envoyer faire une randonnée au Carbet alors que tout le monde sait que je suis nulle dans ces bails là…
Comme j’ai zéro équilibre, Bim je glisse sur une roche, je me tourne la cheville, je prends du retard, je perds la trace du groupe, puis je me perds en forêt parce que Google Maps passe pas…
Et voilà je m’évanouie dans la nature… et Créola est lavé de tous soupçons!

Bref, on enfile ses tennis, on met la chanson de Kali et nou ka  « Monté la riviè » avec Iouanacéra Eco Excursion!

(ouais elle était facile celle-là, j’assume.)

 

UNE BALADE HORS DU TEMPS 

  • Au fil de l’eau 

C’est à 9h que Ray Bruno et René, nous ont donné rendez-vous, direction « an ba bwa a » pour une petite balade tranquille pepew en mode Slow Tourisme.

Slow Tourisme ?
Ouais il s’agit de prendre le temps de découvrir et d’apprécier le paysage, de s’imprégner du lieu.

On n’est pas pressés : René, le guide nous explique tout : la géologie du lieu, son histoire aussi, et nous fait découvrir la faune et la flore environnante.
C’est simple : dépaysement total !

 

Après 1h20 de marche (on aurait pu arriver plus vite, mais je suis très lente, donc …) on découvre enfin LA CASCADE DU CARBET et on a pu en profiter : petite trempette pour moi (pask man kapon) et tobogan naturel pour les plus téméraires !

  • Kréyol Brunch 

Tu te doutes qu’après tout ça « nou té faim papa » ! Bien sûr Iounacéra avait pensé à tout, et nous a proposé un « brunch tropical » sur la Plage du Coin: le soleil, les cocotiers, la mer, le sable chaud… Mode farniente activé!

C’est au son de la conque de lambis que Bruno nous a offert le cocktail et nous a par la même occasion invité à nous délecter des supers tapas locaux préparés par Titatoktoque et Ma Cuisine Créole. Au menu :

Tapas créoles: muffins morue, salade de groins, salade d’igname et sa mousseline d’avocats à la coriandre (popopo!!), salade de fruits frais, gateaux à la goyave, thé à la cannelle, chocolat chaud etc etc 

Té ni manjé!!!!

 

Mention spéciale aux muffins à la morue, à la salade de groins et aux crêpes au manioc (le citron, la canelle, le rhum, la vanille… ma vie!!)

Après avoir participé à un quizz sur la découverte de l’île, on a pu se détendre grâce au massage proposés par Aude, la naturopathe/masseuse! (trop doux!)

 

Bref, j’ai adoré cette journée avec Iounacéra et ceux qui me connaissent savent que c’était pas gagné!

A la base même: JE DETESTE les randonnées: Un jour tatie viviane a fait le malheur de m’emmener aux chutes de Didier, erreur: man vwéyé pié telman, qu’au retour elle a dit à ma maman « plus jamais ça!»
Un traumatisme pour elle et moi …

Mais avec Iounacéra… c’est pas pareil tu vois ! J’ai vraiment kiffé le moment.

Le paysage était magnifique, bien sûr. Mais c’est pas que ça. René nous a tout expliqué : des strates de roches créées par la solidification rapide de la lave volcanique au contact de l’eau froide de la rivière, aux grosses roches que les Amérindiens utilisaient pour aiguiser leurs armes, en passant par ses anecdotes d’enfance (la cabosse de cacao utilisée comme shampoing à l’époque)…

Bruno et Ray étaient vraiment à l’écoute, toujours souriants, toujours là pour aider les moins sportifs (=moi)…
Je suis sortie de là en compote mais vraiment apaisée quoi : le bruit de la nature, le camaïeu de vert, l’eau glacé, les petits poissons trop mignons qu’on nourrissait avec du pain…
Bref, un shot de nature et une déconnexion totale.

 

Charlina recommande l’expérience Iounacéra… Mais au fait… c’est quoi vraiment Iounacéra ?

 

 

IOUANACERA, LE BIEN-ÊTRE PAR NATURE

 

AUX ORIGINES 

Iounacéra c’est d’abord l’histoire d’une rencontre. Celle de Ray et Bruno, deux demandeurs d’emploi en formation, dans le cadre d’une reconversion dans le tourisme :

« On a suivi une formation sur l’éco-tour de neuf mois à peu près. La rencontre entre Bruno et moi s’est faite là. A l’issue de la formation il n’y a pas eu de suites. On s’est retrouvé sans rien. Je jobbais et on s’est revu au salon OSE. » Ray

« On a repris contact, moi-même je voulais faire quelque chose en rapport avec notre formation.» Bruno

Ils se tournent donc vers le tourisme vert en s’axant sur le principe de la randonnée.
Ils nomment la société, Iounacéra, un nom à la portée symbolique qui traduit leur volonté de mise en valeur du patrimoine culturel et naturel de l’île.

« On cherchait des noms mais on voulait un truc qui marque l’esprit un truc un peu exceptionnel. On a cherché dans les livres d’histoire. On s’est arrêté sur ce nom Amérindien. Il est percutant et suscite la curiosité. » Ray

  • Lîle aux iguanes, aux femmes, aux fleurs 

Iouanacéra, ou Ioüanacaera ou encore Iguanaqueya est l’un des premiers noms donnés à la Martinique. Il signifie l’île aux iguanes
Je dis l’uns des premiers car notre île fût également nommée, Matinino «îles aux femmes » et bien sûr Madinina, «île aux fleurs » … Les noms changeaient en fonction des populations qui l’occupaient !

Tu l’auras compris, ce nom, c’est surtout une manière de rendre hommage au peuple Améridiens.

« Et puis c’est une manière de parler d’eux, de les honorer. Ils ont quand même été là avant nous pendant 4000 ans ! » Ray

 

UN VRAI MOMENT DE DETENTE

Iouanacéra, ca a l’air cool, mais tu vas me dire :
« ouais c’est bien mais heu charlina des randonnées j’en fais déjà, la semaine dernière j’ai même fais le Morne Larcher avec mes copines, t’as pas vu ma photo sur Insta ?! »

Ouais ben déjà, détends toi, prends une infusion basilique, ça va te faire du bien, je vais tout t’expliquer

  • Les balades 

Iounacéra propose un concept que tu as rarement vu ici :

3 formules :
– la formule matinée : avec balade, brunch créole, massages sur réservation
– la formule après midi : balade, goûter créole
– la formule journée entière : balade, brunch créole, massage et activités en supplément

Koté ou za wè sa ?!

Et puis chez Iounacéra on ne fait pas de randonnées mais des balades !

« On a fait beaucoup de marches ici, mais on courait presque, il n’y a pas trop d’explications. Ici on prend son temps, on découvre, on s’imprègne de chaque chose. On veut voir la beauté de chaque chose. » Bruno

Ensuite, c’est une vraie aventure humaine (comme Secret Story et Koh Lanta)

« Quand on arrive on se serre la main, quand on repart on s’embrasse. » Bruno et Ray

C’est la Joie de vivre, l’humour, la bonne humeur, l’entraide, la transmission, le partage.

FAIRE DE « L’ECOLOGIE POETIQUE »

Au-delà de nous faire découvrir ces sites magnifiques, Bruno, Ray et René, nous donnent l’opportunité (si rare) de ressentir cette nature, de nous en imprégner…
C’est quelque chose d’hyper organique, crois-moi, ça fait toute la différence.

En fait on veut capturer, saisir la beauté là où elle se dissimule  Bruno philosophe du XXIe siècle

« Je veux que les gens partagent ma vision, mon sentiment d’émerveillement face à la nature. J’ai l’impression d’être dans un autre univers, dans un monde féérique. » Ray

La végétation luxuriante, le ruissellement de l’eau, le sable chaud, l’air marin, les bruits du vent, des vagues, des oiseaux, la nature nous parle et nous émeut, nous guérit aussi …
… Si nous prenons le temps d’y prêter attention !

« On veut redonner aux gens la capacité de s’émerveiller » Ray

 

Cet émerveillement face à la beauté de cette nature a un but. En effet, à travers ces balades en milieu naturel, Iouanacéra cherche à développer chez nous, une conscience écologique.

« On fait, de l’écologie poétique. On sensibilise à la beauté de la nature, afin qu’on ait envie de la préserver. » Ray

En gros, tu redécouvres la nature, tu te rends compte de sa beauté, de la beauté du pays, de sa fragilité. Et forcément, t’es un peu plus attentif à sa préservation.

« Il faut qu’on apprenne à s’aimer pour vouloir se protéger ». Ray

 

S’EVADER DU QUOTIDIEN 

  • entre brunch et détente 

C’était important pour Ray et Bruno de proposer un brunch tropical, à leur image :

« la nature est notre maison, on vous fait visiter, donc faut qu’on vous invite à manger » Ray

Le brunch est proposé sous forme de buffet :
On met à l’honneur les produits locaux, avec deux traiteurs Corinne Billard de Titaktoque et Prisca Morjon de Ma Cuisine Créole qui ont à cœur de les sublimer.
-les matériaux sont biodégradables (végétaux…) ou réutilisables (verre…) avec à terme, le projet de bannir le plastique.
-on se sert, on mange à son rythme « à la cool » dans une ambiance décontractée.

Enfin les activités sont axées sur la beauté et le bien-être : pilate, yoga, massages et conseils en naturopathie ou encore, ateliers « calebasse art » et « maré tèt »

Le but : se retrouver dans une bulle, oublier le quotidien, se reconnecter avec la nature et surtout soi-même.

«On a choisi d’ailleurs de faire des balades en semaine car c’est plus calme, il y a moins de monde, l’atmosphère est plus détendue, ça fait vraiment une cassure.»  Bruno

  • Yon a lot : un cercle vertueux 

Si Iouanacéra est une jeune entreprise, elle a déjà à cœur de collaborer avec des petites structures. L’entraide comme moyen d’avancer tous ensemble.

« On veut faire des partenariats avec des gens comme nous, les petits (entrepreneurs), on veut faire profiter les petits. » Ray

Les collaborateurs sont déjà nombreux : Aude, masseuse naturopathe, Dominique Curton, professeur de pilate…

 

UN AVENIR EN TOUTE SERENITE 

Quand on leur parle d’avenir, le projet est clair : Le bien-etre et l’écologie.

Tout d’abord, Iouanacéra voudrait explorer de nouveaux sites, de nouveaux sentiers, peu connus du public.

L’entreprise souhaite également mettre en place de véritables « bains de nature » afin de « se reconnecter avec le vrai, de se réparer face à un monde qui nous malmène ».

Bref, quand on rencontre Iounacéra ce qui frappe, c’est l’amour du pays qu’ils portent en eux.
Ray et Bruno dégagent vraiment une belle énergie.

Iouanacéra c’est pas juste une société, c’est pas juste un business tu vois, c’est l’envie de partager, c’est l’envie d’aider les gens, aider les gens à se redécouvrir, aider les gens à guérir. C’est aussi et surtout la volonté d’aider à la préservation de l’île.

C’est tout ça en fait. Iouanacéra c’est des valeurs.
Je sais pas pour toi, mais moi ça me parle. (les douleurs que j’ai eu pendant 4 jours me parlent beaucoup moins par contre….)

Alors si toi tu partages ces valeurs rendez-vous le 22 Novembre de 9h à 15h pour la journée Ambians Karayib.

⇒ Le site
Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *