DÉ MO KAT PAWOL : LES PTITES EXPRESSIONS ANTILLAISES

@pinterest

EEEEH PARDON ! Y’a pas d’intro aujourd’hui !
J’ai trop d’articles à écrire j’ai pas le temps pour ces palabres introductives là, c’est pas un mémoire de fin d’études hein !

Donc on entre directement dans le vif du sujet, bwa pou nou alé !

Si tu vis aux Antilles ou que tu connais des Antillais tu reconnaitras ces petites expressions biens locales :

Bref bienvenue aux Antilles, kontan wè zot! C’est parti!

« A demain si dieu veut »

L’Antillais est un être très porté sur la religion, tout est entre les mains de Lord Mighty ! Par contre sache qu’il existe une différence entre :
-« A demain si dieu veut » : expression idiomatique de la langue créole
-« on verra ça demain…si dieu veut » : ça c’est une façon polie de dire NON. C’est mort Dieu voudra pas. Quand on devait aller à la mer « demain si Dieu veut » ben Dieu au final il était plus sur ça…

 

« T’as pas changé! »

Le genre de phrase qui me saoule. On dirait les gens limite ils sont déçus de voir que t’as pas changé de personnalité. Quoi t’aimais pas ma personnalité en fait ? Inbin non, j’ai pas changé c’est moi c’est toujours moi ! je peux à la limite évoluer mais à moins d’avoir subi THE TRAUMATISME non y’a pas de raison que je change désolée faudra faire avec!

 

« Ay mondieu Régine c’est toi qui est là ? Régine qui est là ? je t’ai connue tu étais toute petite comme ça ! Ebé ti manmay sé pa ti roche! »

= le moment gênant de toutes les fêtes antillaises. Ça arrive au moment où t’as dû dire bonsoir A TOUS LES INVITES de la soirée, soirée composée de potes de tes parents que tu connais même pas et qui se remémorent la dernière fois qu’ils t’ont vu… En 1412 !

 

« Tototo mésié danm bonjou! »

Le truc des mamies antillaises par excellence ! Tototo c’est le pendant antillais du knock knock / toc toc – du frappage de porte quoi ! Mais pendant moun lan ka diw « toto » i za poussé barrière la i za rentré !
Bien sur, c’est suivi d’un « bonjou chè bonjou » #CLASSICSHIT

 

Man boudé!

Le jeu de dominos partenaire officiel de toutes les fêtes antillaises. Y’aura toujours papa, tonton Marcel et Tonton Joj qui jouent à ce jeu hyper technique à base de stratégie d’allumettes usagers et de dominos qui pètent sur la table. #malcrane

Et vaut mieux pas être « boudé » sous peine de finir « cochon » parce que bon, on va te mettre à la fête!

@RioLeChateau

 

« Mondié ségnè la sainte vierge marie / Tonè di sô / Tonè di dié padon bondié »

Signifiant l’étonnement ou la colère. Je t’ai dit que l’Antillais est très chrétien !

 

« Elle est jolie ta robe, où tu as acheté ca ? »

T’as cru j’étais Ashley Oa ou bien Sass Fwi? Que sé an OOTD que man ka fè? Que j’allais te donner mes bons plans ou pa lé an code promo aussi ? Non je dévoile pas mes sources ! Zot trop konsa! Tchip! Portequoi!

@sassfwi – voilà mi an moun pou mandé consey!

« Qui veut du pain au beurre chocolat ? »

Douce mélodie dans tes oreilles. Des fois on a pas envie de venir à vos fêtes nulles sans ambiance là. Mais LE PAIN AU BEURRE CHOCOLAT ça motive!

Moi je sais pas c’est vraiment un symbole d’unité du peuple. Pour moi au lieu de leur lambi là c’est un pain au beurre chocolat qu’ils auraient du mettre sur le drapeau y’aurait pas eu autant de polémiques j’te le dis !

Le problème du pain au beurre chocolat c’est qu’il arrive trop tard! La plupart du temps ton ventre explose déjà donc tu demandes à ce qu’on te mette ça dans une bouteille de Chanflor oklm pour le pti dèj du lendemain! Voilà!

 

@tatiemaryse

« Ebé Man Untel mô ? Mais man wey yè bon matin ka fè conmision’y Ecomax! »

Ben oui avant de mourir…ben on est vivant ! Après ça la personne va mettre RCI ou Martinique 1ère pour bien écouter ses avis d’obsèques et aussi pour voir si « cet avis est diffusé de la part de René et Gilberte… » les deux yich déwo de son mari dont elle s’est aussi occupé … Bref quand on apprend à un Antillais la mort de quelqu’un…

 

« On dit merci qui ? Merci chien ? »

T’as toujours une tatie an afè pour refaire ton éducation DEVANT TES PARENTS ! Je suis dans le dérangement !

*en plus elles-mêmes ont raté l’éducation de leur propre gosse yich ou faché épi’w i pa ka palé baw encô ou pa ka di sa piès! C’est tout pour moi

 

« Peson’ pa ka vini wè mamie »

Mamie on l’a voit au moins 1 dimanche par mois, le 1e janvier, à l’Epiphanie, à la fête des mamies, le dimanche des Rameaux, le dimanche de Pâques et le lundi de Pacques, le lundi de Pentecôte, pour la fête des mères pour la fête des pères, pour l’anniversaire de papi, pour son anniversaire, à Noël … Mais comme tu l’as pas appelée cette semaine, mamie commence à se sentir délaissée!

Mais oui mamie on t’aime t’inquiète même pas!

 

« Elle me malparle derrière mon dos »

Les concepts de « malparlance » et de « derrière mon dos » …. Tchip Bref c’est la richesse de notre langue là cherche pas à comprendre. Tout ce qu’il faut comprendre c’est que ça c’est un motif pour « péter un cancan » avec quelqu’un !

« tu as dit que j’avait dit qu’elle avait que… »

 

« Le jour de ton mariage! »

Ça c’est quand tu rends un service à quelqu’un et qu’elle te promet de te « rembourser » le jour de ton mariage. Vu comment c’est parti pour moi il est évident que j’ai fait plein de choses gratuitement!

 

« Ce petit garçon la sa »

Spéciale dédicace aux Gwadas ! Même quand ils essayent de parler français le « la sa » sort tout seul ! C’est presque comme une virgule ouesh!

 

« Pren couto chien an ba mamie »

Tout le monde sait que si y’a UN ustensile que tu dois avoir dans ta cuisine c’est le couteau chien. C’est la base. C’est trop chic quand tu coupes avec ce couteau là ! Je coupe mes oignons je m’ambiance oklm.
Le couteau chien une institution martiniquaise et tout le monde sait que sans couteau chien mamie peut pas faire son célèbre paté en pot.

 

* d’ailleurs: c’est pas la peine de me proposer de pâté en pot lors des fêtes. Je veux pas être impolie mais je mange que celui de ma mamie. Déjà le fait de manger des abats m’enchante pas trop donc me poussez pas à bout. Cordialement, la direction. 

@kretyen

« Un ti zizine »

Plus petite unité de mesure antillaise. Référencée sur une échelle de valeurs allant du ti zizine au gros bidim!

-tu veux des haricots rouges?
-oui mais juste un ti zizine

 

« Toi-même là »

L’Antillais et sa manière de rajouter des ptits mots qui servent à rien dans la phrase, mais qui donnent tout leur sens à ladite phrase. Ici on sent la petite pointe de mépris, de jugement avec l’ajout du « là » en fin de phrase. Ahh bagay la technique!

 

« Fiche qu’il est sireur hein! »

= qu’est ce qu’il est turbulent!
Tchanmay moun lan toujou sirè ou bien « trop gâté »ou « trop malélivé » pour une tantine antillaise. Vous fatiguez ouesh!

 

« Ehé / han-han/ An-hann »

Onomatopées illustrant respectivement: l’étonnement / non / oui …. Cherche pas nos bouches produisent des sons bizarres

 

En vrai j’ai même pas tout dit là! D’ailleurs dis moi c’est quelle expression qui représente le plus l’Antillais avec un A majuscule! Soit actif un peu kissa yin ki mwen ki pou travay alow?! 

En tous cas j’adore mon peuple!

pétanque sur le Malécon

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *