LE COCOONING OU COMMENT JE SUIS DEVENUE UNE NO LIFE

pinterest.ca

C’est samedi soir, il est 22h00 tu es devant Netflix, tu te mates la dernière saison de 13 reasons why Et là, ton téléphone sonne. C’est ta copine Ernestine qui veut que tu la rejoignes au Drinks askip y’a DJ Petit Ecolier de LU aux platines,  gwo ambiance an kay la !

« Mais Ernestine ou garé ? Tu sais pas que après 21h30 c’est mort, je sors plus de chez moi ?! »

Oui, si ton lit c’est ton boyfriend, et désormais tu es du genre à annuler des plans le weekend en mode « queum-queum désolée j’ai la grippe » juste pour chiller chez toi … Peut-être que comme moi, tu es adepte du Cocooning.

Bon ben, comme dab, c’est le moment définition je crois hein :

Le Cocooning, c’est tout simplement l’art de se plaire dans un confort douillet. A se trouver si bien chez soi, qu’on n’est guère poussé à en sortir excepté pour les nécessités vitales.

En fait, la notion est assez liée à celle de Nesting (en Français « faire son nid ») qui consiste à rester chez soi, à passer du temps à s’occuper de sa maison, pour se recentrer, et profiter de son intérieur.
En gros, l’idée c’est qu’avec les vies hyper stressantes qu’on vit ben, profiter de chez soi, ça n’a pas de prix !

 

WINTER IS COMING…

Bien évidemment, à ma majorité man té cho pou soti ! Ayin pa té ka passé enlè mwen. Cela s’explique par mon enfance difficile. Attention, séquence émotion:

J’ai eu des parents très concernés par ma sécurité. Tu vois le genre de parents qui n’acceptent de te laisser sortir qu’à certaines conditions genre :

Moi : Manman je peux aller à l’anniversaire de Clothilde ?
Maman : sa ki Clothilde ?
Moi : ben Clothilde Jean-Marie-Magdelaine (nom cliché antillais)
Maman (s’adressant à mon père) : ROGERRRRRRR ou konèt la fanmi Jean-Marie-Magdelaine ?
Papa : hanhan ? koté yo ka rété ?

GNAGNAGNA Bref man pa té ka alé piès koté ! Quelques anniversaires, pas de bal des collégiens (bien sûr), pas de bal des lycéens, et ce n’était même pas la peine de demander d’aller à Madiana le samedi avec le car de Nomel…

Donc bien évidemment quand j’ai commencé à découvrir « la vie », ben je me donnais à 100%

La vingtaine c’est clairement l’époque des sorties plages, des soirées au Maximus (génération 2010), qui demandaient une grande organisation : trouver un stop (peu d’amis qui ont le permis ET une voiture), commencer à se préparer à 23h00, les potes qui viennent te chercher à minuit, le retour à la maison à 6h00 du mat, les pieds qui font mal à cause des talons …

Et bien sûr ça a continué en France (aller au Métropolis sous la neige … sa ki sav sav)

Enfin, en France ça a surtout commencé à s’essouffler. Inbin oui hein, l’hiver au début, tu gères, épi un jour, tu commences à hiberner comme tout le monde. Il fait froid t’es dans ton lit bien chaud, avec ta tasse de thé, si ou comprenn sé mwen ki kay soti ? AWA !

L’idée même d’enfiler mon collant, jean, t-shirt, pull, manteau, chaussettes, bottes… olala j’étais déjà saoulée.

Donc ouais. L’hiver m’a fait prendre conscience de l’importance de mon lit dans ma vie. #bae

 

 

LA FETE EST FINIE

A mon retour en Martinique, le phénomène du cocooning/nesting a pris de l’ampleur.

A cause de 3 facteurs :
1) Je suis vieille
2) J’avais plus d’amis ici avec qui sortir
3) Les séries.

 

1 Je suis vieille

Je suis devenue une poule. C’est-à-dire que si il est 21h et que je suis dans mon lit, mon corps se prépare déjà au repos. Donc frère à moins que Beyoncé ne vienne faire un concert surprise à la Ferme Perrine… je ne sortirai pas de mon lit oublié sa!

L’autre jour je suis allée dans une soirée, y’avait que « des enfants » (déjà le simple faire de dire cette phrase montre que je suis vieille parce que en soi, les personnes étaient majeures hein), à 2h00 du mat’ je suis allée m’assoir parce que rester debout me fatiguait ET J’AVAIS PAS DE TALONS (ouais ça aussi ça m’a saoulé alors que je suis fan de talons…) et j’ai commencé à comater sur le fauteuil.

2 j’ai plus d’amis

En tous cas les gens avec qui je trainais en soirée, sont en Europe et/ou parents mariés tout ça tout ça. #boring

3 les séries et Internet

Je n’ai qu’une chose à dire : NETFLIX. Fin de citation. #TOUDOUMMMMM (oui c’est le bruit qu’on entend au début d’une vidéo Netflix t’as reconnu j’espère)
Non sérieux, y’a rien de mieux que d’être pris dans une série, sous les draps avec un chocolat chaud ou une glace Ben&Jerrys Strawberry cheesecake

 

Non mais tu crois vraiment que je vais laisser ça tomber pour : aller me doucher, me maquiller, choisir une tenue, dépenser de l’argent, sortir, voir des gens qui m’intéressent pas et m’endormir ? NON ! vas-y ça m’a saoulé d’avance!

Alors non je ne suis pas devenue agoraphobe ou ché pas quoi ! J’aime toujours autant sortir.
Disons que ma façon d’aborder le monde extérieur a changé : je privilégie plus les ptis plans pozééééé entre potes (apéro, resto, pti plan plage, discussions…)
Les trucs pas trop fatiguant, parce que si c’est pour revenir le lundi matin explosé de son Week-end … à 28 ans, c’est pas la peine, mon corps récupère plus comme avant les gars ! déposé mwen !

En vrai j’ai pas besoin de plus, juste les vrais, à manger et une bonne bouteille de blanc.

(l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération)

(de toutes les façons je suis pauvre, donc c’est pas moi que tu verras sur un cata pendant le tour des yoles)

 

HOME SWEET HOME: cas pratique

Bon tout sa pa sa, mais concrètement, le cocooning, ça donne quoi?

Le cocooning c’est passer du temps CHEZ SOI. La maison, c’est censé être un refuge, un lieu de sérénité, en opposition avec le monde extérieur, la pollution et les grèves de Mozaik.

Mais tu crois que tu viens « cocooninguer » comme ça! (oui y’a pas que Césaire qui a le droit de faire des néologismes épi kissa)

Non non, y’a certaines règles à respecter avant de se relaxer:

 

  • La tenue 

Bien évidemment ça dépend de la ou ka rété quoi:

Si t’es dans le froid, je te conseille le pyjama bob l’éponge ou la combinaison licorne pour se sentir bien au chaud

Si tu vis aux Antilles, le vieux t-shirt Garage Troudart (ma vie) ou un vieux paréo noué à la va vite fera l’affaire. Le but c’est d’être à l’aise.

@l’avant gardiste
  • L’ambiance

Petite lumière tamisée, bougie parfumée, petite musique douce (ne te ramène pas avec un gros Azipipi de JP Marthély stp) le but est vraiment de créer une ambiance cosy, un lieu où tu te sentes à l’aise et en sécurité.

  • Les activités 

Bon là pour le coup t’as le choix, le plus important c’est de se faire plaisir: série, film, soins du visage et du corps, lecture, écriture aussi … ou kay trouvé!

  • Le « manger »

Ben oui hein, se faire plaisir, ça passe aussi par là. Mais en vrai ou sé an gro morphale donc je sais que tu sauras te débrouiller à ce niveau. Tu peux opter pour un petit chai latte, préparer des ptis cookies ou encore de la « comfort food », ces petits plats hyper réconfortants.  sé wou ka wè! On oublie les calories pour le coup!

*En bonus : askip rester chez soi, c’est bon pour la santé 
ce mode de vie cosy présente de nombreux avantages physiologiques. 
-rester chez soi de temps en temps « est à l’homme ce que le rechargement d’une batterie est à un smartphone. »
les activités intellectuelles telles que la lecture d’un roman préviendraient les maladies mentales.
préparer des gâteaux permet de gagner confiance en soi et figure parmi les meilleures thérapies contre la dépression. 
Même s’ennuyer c’est cool! Des chercheurs de l’université de Limerick en Irlande ont démontré que l’ennui favorise l’altruisme et l’empathie en société !

Ou tann mwen diw !

 

Donc sortir c’est bien, mais rester chez soi, parfois, c’est pas si mal non plus !

C’est super important je pense de passer du temps avec soi même, à ne rien faire. Juste pour reposer son corps et son cerveau. Souvent on se crée des obligations et des impératifs: je dois faire les courses (alors que ni manjé an kay la), je dois passer la serpillère (alors que ça peut encore attendre), je dois appeler untel (alors que ça aussi ça peut attendre).

Au final on oublie le plus important: nous-même alors que nos vies sont déjà tellement compliquées et surbookées (travail, famille, amis, maison…).

Alors si tu as quelques heures de libre, n’hésite surtout pas à te faire plaisir, ne planifie rien pour ce week-end ou konèt ou, ou toujou ni an bagay pou fè dapréw! Vwéyé lé tchanmay la kay mamie!

Un livre, un film, un paquet de chips, un chocolat 1e communion vitmen présé… HAVE SOME REST (repose toi quoi) et recharge tes batteries!

Bon après tu fais comme tu veux, mais moi à partir du 14 avril, j’active le mode no life. Game of Thrones oblige, donc pa mem pren la pèn di mwen « faut qu’on se fasse un resto » c’est NON ! #cocooningiscoming #bringewatching 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *