Naleen, jeune scénariste-réalisatrice

Naleen est une jeune scénariste-réalisatrice qui se définit avant tout comme caribéenne bien qu’étant née sur l’île de la Martinique, c’est une jeune femme pleine de rêves qui travaille dur pour les réaliser. Je vous propose aujourd’hui d’en découvrir un peu plus sur sa profession, son parcours et ses projets à venir qui, je pense pourrait en intéresser plus d’un.
Peux-tu nous parler de ton parcours professionnel? de tes réalisations ?  
Je n’ai pas réalisé mon cursus dans une grande école de cinéma mais au sein d’un Institut de formation aux métiers du Cinéma qui est assez reconnu dans le milieu du 7ème Art: Raindance Brussels. Ils ont des écoles en Europe, aux Etats-Unis et même en Chine. Ils organisent en outre chaque année un Festival International. En y pensant, c’est tout mon parcours qui reste atypique puisque j’ai signé un contrat avec un producteur belge pour un long-métrage que j’ai écrit avant d’avoir eu d’expérience en réalisation. J’ai toujours été douée naturellement pour l’écriture, et à une période de ma vie, j’ai décidé de faire une pause pour écrire sur mes racines dans le but de me trouver ou me retrouver. Mon meilleur ami qui s’occupe du montage de certaines de mes réalisations m’a conseillé à l’époque de tenter ma chance et d’envoyer mon scénario à des producteurs, ce que j’ai fait. J’ai eu 3 réponses et c’est en Belgique que j’ai finalement signé.
Cette collaboration m’a donné l’occasion de me former sur un plan académique au métier de cinéaste et à la fois de prendre conscience du challenge que représente la production d’un long-métrage en termes de relations et de financements.
J’ai donc pris le temps de réaliser 3 courts-métrages dont l’un avec mon ancienne équipe afin d’appréhender les réalités techniques que cela implique. Et cela n’a fait que consolider mon souhait de poursuivre dans cette voie.

Où puises-tu ton inspiration ? 

Je pense que tout scénariste s’inspire principalement du monde qui l’entoure, d’évènements marquants qu’il cherche à retransmettre d’un point de vue artistique. J’essaie de m’intéresser au maximum aux nouveaux modes de diffusion possibles du genre cinématographique. Et mon empreinte est définitivement fantastique. Autrement, je suis fan de Tarantino et grande admiratrice d’Euzhan Palcy pour son parcours réussi à l’international.

Quelle vision as-tu de ton métier et quels en sont les avantages et inconvénients ?

Mon métier est pour moi avant tout un métier de passion. Il ne s’agit pas ici de dire qu’il suffit simplement de vouloir le faire pour y parvenir. Mais je veux dire par là qu’il faut véritablement se questionner sur ce qui nous motive pour tenter d’intégrer ce milieu et garder cette motivation comme étendard à chaque pallier de progression que l’on a l’occasion de franchir. C’est un peu comme intégrer une compétition sans jamais trop savoir quand on remportera le prix. C’est clairement un métier d’incertitude et il faut être doté d’une forte personnalité pour rester confiant. C’est à la fois un métier très axé sur les relations humaines dans la mesure où il faut rencontrer beaucoup de personnes pour espérer évoluer et progresser ne serait-ce qu’en termes de connaissances, et à la fois terriblement superficiel. Je pense que l’essentiel est d’y trouver son équilibre.

Quels sont tes projets à venir?

Je suis actuellement en Guadeloupe où j’ai fait de belles rencontres cette année. Mon objectif premier est de transmettre ce que j’ai reçu à travers des Ateliers Cinéma tout public, du particulier à l’entrepreneur; du jeune dotée d’un talent ou d’une passion qu’il souhaite transmettre à travers des vidéos, aux touts petits que les parents veulent éveiller à un monde qui pourrait susciter des vocations. Je propose de leur apprendre à réaliser des vidéos personnelles ou publicitaires avec des options innovantes comme l’inspiration « Comics », « Stop motion » ou l’atelier d’ombres chinoises. J’essaie de venir avec quelque chose de nouveau et je travaille principalement avec les Ciné-Théâtre de Guadeloupe. J’ai été par ailleurs appelée à collaborer avec Hélène Dussart sur le Festival Ciné Junior en Février prochain, puis sur le Festival Nouveaux Regards au mois de Mars avec Pascale Grenier.
Enfin, je suis en pourparlers avec Miguel Jean-Charles d’Alizes TV pour un programme cette fois à l’échelle caribéenne qui me tient à coeur.
Inscriptions aux Ateliers Cinema par email à: naleen.casting@gmail.com
Chaine youtube: Naleen Productions
 Sass💋

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *