Ophély Mézino, à la conquête de Miss Monde

Ophély Mézino représentera la France le 14 décembre, à Londres, à l’élection de Miss Monde. (Photo : Yvan Cimadure-Méry)

 

Le 14 décembre, Ophély Mézino, première dauphine de Miss France 2019, participera à la grande finale de la 69e édition de Miss Monde, à Londres, aux côtés de 129 candidates du monde entier.

La nouvelle était attendue et s’est répandue comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux ce lundi 23 septembre. Ophély Mézino, première dauphine de Miss France 2019 participera à la 69e édition de Miss Monde, à Londres, le 14 décembre. Au mois de juin, Vaimalama Chaves, Miss France 2019 annonçait qu’elle ne participerait à aucun concours international. La reine de beauté a choisi de terminer son année de règne en accompagnant les candidates à Miss France 2020, lors de leur préparation en Polynésie. « C’est une nouvelle qui se préparait entre guillemets. On n’avait aucune confirmation. Et c’est vrai que d’après les dires des internautes et vu que la Miss France ne participait pas à un concours international, il était dans une suite logique que je participe à un concours. Après lequel, là était la question », confie Ophély Mézino.
Après décision du Comité Miss France, le choix s’est porté sur l’élection de Miss Monde. Une première participation à un concours international qui a de quoi ravir la jeune femme. « J’ai été évidemment très très contente et puis, en même temps, plein de questions se posaient. Je suis quelqu’un de très perfectionniste et j’ai vraiment envie que ma préparation soit parfaite, que je sois au maximum de mes capacités le 14 décembre », poursuit la jeune femme de 20 ans.

( Crédit photo : Yvan Cimadure )

Plusieurs épreuves avant la finale

Du 20 novembre au 14 décembre la Miss Word France vivra trois semaines intensives de répétitions aux côtés de 129 autres jeunes femmes du monde entier. Au cours de ces trois semaines, Ophély Mézino participera à plusieurs épreuves (Media, Talent, Head to head challenge) et notamment la Beauty with a purpose. Chaque candidate devra présenter un projet associatif. Enfant Coda (Child of death adult), la jeune femme continuera comme elle l’a fait depuis son titre de Miss Guadeloupe 2018, à défendre la cause des sourds et malentendants. «  Le projet concret en Guadeloupe est de proposer la création d’un foyer pour les personnes atteintes d’un handicap et notamment les sourds et malentendants pour qu’ils puissent e réunir et vaincre un peu cette exclusion sociale », souligne-t-elle. Les différentes étapes de sélection, lui permettront de se classer dans le Top 30 avant la grande finale du 14 décembre.
D’ici là, c’est une préparation complète qui attend la représentante de la France mais aussi d’une certaine façon de
la Guadeloupe. Pour la parfaire, Ophély Mézino pourra ente autres, compter sur les conseils de Morgane Thérésine (1), sa marraine à l’élection de Miss France 2019, qui l’an dernier, a représenté la Guadeloupe à cette même élection. « J’étais très contente de lui annoncer la nouvelle. Elle a toujours été là et j’espère qu’elle le sera encore pour la suite. » L’expérience de Maëva Coucke (2), Miss France 2018, qui a participé à ce concours de beauté l’an dernier, lui sera également profitable. « J’espère qu’on pourra s’échanger quelques conseils parce que cette année, on a la même mission, celle de représenter la France. Je serai à l’écoute de tout ce qu’elle pourra m’apporter. »
Le 14 décembre 2019, une date doublement importante pour l’association Guadeloupe La Belle en charge de l’élection de Miss Guadeloupe. Ce même jour, aura lieu à Marseille, l’élection de Miss France 2020 à laquelle participe Clémence Bottin, Miss Guadeloupe 2019.

 (1) Miss Guadeloupe 2016 et 3e dauphine de Miss France 2017.
(2) Maëva Coucke représentera la France à l’élection de Miss Univers.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *