Clémence Botino, Miss Guadeloupe 2019 : « Je suis fan de reggaeton »

Clémence Botino, Miss Guadeloupe 2019. (Photo : Guillaume Aricique)

 

Le samedi 3 août, Clémence Botino est devenue la nouvelle Miss Guadeloupe 2019. À 22 ans, la jeune femme originaire du Gosier se sentait prête à relever ce nouveau défi. L’étudiante en histoire de l’art, qui apprécie particulièrement la culture latine nous dévoile quelques aspects de sa personnalité. Interview décalée.

Guadeloupe ou Paris ?
Guadeloupe parce que c’est chez moi, il y a ma famille, j’y ai mes racines. Paris est une ville que j’aime beaucoup, que je trouve assez fascinante. J’ai l’impression d’y être comme dans un musée toute la journée. Je ne saurais l’expliquer, je me suis vraiment adaptée à la vie citadine.

Couche-tôt ou lève-tard ?
Je ne suis pas du genre à rester tard sur mon ordinateur, mon téléphone ou à regarder Netflix jusqu’à 4 heures du matin. Si à 21 heures j’ai envie de dormir, j’y vais.

Une chanson que tu écoutes en boucle ?
Je suis fan de reggaeton alors, je dirais la chanson de Daddy Yankee, Con Calma.

Healthy ou junk-food ?
Healthy.

Si tu étais un animal ?
Un loup. Pour mon bac, j’ai eu un pendentif qui représente un loup. Je ne l’enlevais jamais, mais depuis l’élection c’est différent.

Une couleur ?
(Elle réfléchit) Le jaune.

Un vêtement ?
Un crop-top avec les épaules dégagées.

Un personnage de Disney ?
Pocahontas. (Rires) Elle est libre, fait ses propres choix. C’est vraiment la figure de la femme indépendante, la guerrière qui vit pour elle. Et puis, c’est aussi une beauté.

Il te reste 24 heures à vivre, que fais-tu ?
Je réunis toute ma famille et passe les dernières 24 heures qui me restent avec elle.

Si tu avais trois souhaits ?
Je me sens trop bien pour souhaiter plus. Mais que ma famille soit en bonne santé et que mon frère puisse évoluer dans ses études comme il le souhaite parce que c’est important. J’ai trouvé ma voie et c’est que je lui souhaite. D’être la meilleure Miss Guadeloupe et d’aller le plus loin possible. Et que la situation de la Guadeloupe s’améliore sur quelques points. La question de l’eau est compliquée et très sérieuse. Je pense que l’accès à l’eau est un droit fondamental et ce n’est pas normal qu’il y ait autant de problèmes.

 

Clémence Botino en coulisses, portant une robe réalisée par le styliste Kevin O’Brian. (Photo : Pauline Esdras/Guadeloupe La Belle)
(Photo : Guillaume Aricique/Guadeloupe La Belle)
(Photo : Pauline Esdras/Guadeloupe La Belle)
(Photo : Pauline Esdras/Guadeloupe La Belle)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *