DIOR…70 ans plus tard…

En #fashionaddict que je suis je ne pouvais pas passer à côté…(de la queue pour y entrer) 😕 …

Les Arts décoratifs qui exposent Dior : 70 ans de création, d’émotions, d’histoires vécues, d’inspirations autour des 300 robes de haute couture de 1947 à aujourd’hui proposées sous le nom de Christian Dior mais sorties de l’imagination d’ Yves Saint-Laurent, Marc Bohan, Gianfranco Ferré, John Galliano, Raf Simons et (fait marquant) pour la première fois une femme MARIA GRAZI CHIURI (ex Valentino)…

(photo : google)

Avec elle nous avons vu précédemment un « must have » 2017 : le tee-shirt à message défendant une forme de « féminisme » et permettant d’inscrire Dior dans l’air du temps en lui préservant jeunesse et modernité. Mais la maison de couture c’est surtout des vies entières de bouleversement et d’inspiration… retour en photo sur une institution.

Mais c’est surtout la mise en scène, en lumière et la présentation des différents acteurs (sculpteurs, peintres, make up artist, photographes) qui gravitent autour de l’univers Dior pour l’enrichir et nous émerveiller qui m’a marqué…Autant de personnes talentueuses dans l’ombre d’un nom, d’une identité unique; Riche de couleurs, cultures et techniques.

Des artistes comme Peter Philips (qui succède à la l’excellent Pat McGrath):

(photos : google)

Mention spéciale pour la review des tenues portées par les stars sur le tapis rouge à travers les années de Rita Hayworth à Rihanna en passant par Brigitte Bardot, Sophia Loren, Marilyn Monroe, Natalie Portman, Emma Watson, Sarah Jessica Parker, Charlize Theron, Marion Cotillard….(ça en fait du beau monde !)

 (photos : google)

Donc oui on en prend pleins les yeux et on en sort sans regret avec une légère envie d’y revenir pour voir ce qu’on aurait peut-être raté…s’attarder sur des détails, saisir une idée.


Un mur de toiles de patronage et de moulage prototype

Et que dire des hommes et femmes « de l’ombre »…qui tracent, coupent, tissent, brodent, assemblent, et subliment les dessins parfois abstraits sortis de cerveaux bouillonnant des stylistes officiant sous la bannières DIOR…j’ai pu saisir les propos de l’un d’eux expliquant les étapes de la création d’une robe plissée re-brodée…fascinée par la complexité, la patience et la minutie que demande leur travail.

(cliquez sur la photo pour voir la vidéo) 

Pour résumer cette exposition

« DIOR…CREATEUR DU REVE  » c’est jusqu’au 7 janvier 2018 au Musée des Arts Décoratifs à Paris.

A voir sans hésitation.

crédit photos d’exposition : Enalor

See ya 💋!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *