EFFET FOOT PAS SI COOL

Vous le savez, la coupe du monde de football démarre jeudi. Oui, ce jeudi, dans trois jours. Tout ne sera peut-être pas permis et que dire du prochain samedi ! Allez, on reste solide, solidaire, ça dure un mois à un jour près.

Ca démarre donc ce jeudi au cas où vous auriez loupé l’info. Puis, samedi, ce sera le premier match de l’équipe de France contre l’Australie. Roulement de tambour.
Normalement ce devrait être easy pour les bleus. Normalement, parce que si on a bien regardé leur match (sans enjeu, aucun, rien, juste pour le fun) contre les Etats-Unis, un léger doute pourrait subsister (je n’y connais rien, j’ai juste constaté). Soyons optimiste au moins pour les nerfs des supporters de l’équipe de France, ceux de mon amoureux et ceux des joueurs à qui l’on a bien rappelé qu’en 1998 (un bail) une certaine équipe de France a connu le sacre.

Ensuite, l’équipe nationale affrontera le 21/06 le Pérou, puis, le 26/06 le Danemark. 3 matches incontournables (normal ce sont des poules de 4) qui détermineront les 2 premiers du groupe qui seront alors qualifiés pour les huitièmes de finale et mon amoureux me précise (parce qu’il suit ça de près, vous l’aurez compris) « normalement ils sont favoris dans leur groupe. Mais bon, c’est une coupe du monde, les équipes sont affûtées. On peut espérer les quarts et plus si affinités ». Tout le monde a compris ?

Voilà, vous avez le planning des matches à venir. Vous ne pourrez pas dire, « je ne savais pas ». Encore que, avec tout ce qu’on nous distille, compliqué d’y échapper si on voulait. Ca dégouline de foot en ce moment. Partout.

Autres perspectives, les réveils matinaux vont être footballistiques et les repas du midi aussi. Ou alors les supporters attendront-ils la fin du match pour manger. Seul ou à plusieurs ? Ô joie !
A priori, le pizzaiolo va être heureux. Les chiffres annoncent un record de vente de ce mets durant les coupes du monde de football. Cela me laisse rêveuse. J’aime les pizzas.

A défaut d’être très au fait sur les véritables compétences des équipes, aux nouveaux qui ont intégré l’équipe flamboyante (mais oui), j’ai prêté l’oreille au nouveau son (celui de la coupe du Monde). Il ne devrait pas tarder à nous souler, de mon point de vue (ou tout au moins auditif). Quant au clip… sans commentaire.

Reste les maillots. J’aime bien regarder les maillots (ceux des états-uniens étaient pas mal du tout avec leur numéro bordé des couleurs de l’arc-en-ciel). Eh ben on ne les verra plus ceux-là !
Ce sera donc mon sujet d’étude prochain. Roulade ! Et sinon, il existe des encres de peau, des vernis bleu, blanc, rouge, pour manifester mon entière et pleine adhésion. Etre fan (de temps en temps – ou à plein temps pour celles qui le voudront) en beauté quoi !

Je considère cet événement majeur, sportif, comme un phénomène. Un sacré phénomène, auquel on a droit tous les 4 ans. Comme les JO, mais là au moins on a le choix des sports.
Je reste pantoise (le mot est faible) devant l’engouement que suscite ce sport, à chaque fois intense. Tout ça pour un ballon, les pieds des joueurs, des hommes qui se passent un ballon et qui visent avec plus ou moins de succès vers une cage gardée par un homme (tout seul, lui) à qui je tire mon chapeau. Non je ne suis pas bloquée. J’aime beaucoup les ralentis sur les belles actions, les gestes techniques.
Je m’étonne de voir les uns et les autres (non mais quelle bande de comédiens) s’accrocher, se faire des croche-pieds, des tacles, se donner des coups (viens que je te retienne par ton maillot, prends un coup de crampon, un coup de coude, de tête ( ?)). Et hop, ça s’écroule, ça grimace, ça se roule par terre et quelques minutes plus tard voici les mêmes plus fringants que jamais.Qu’est-ce que je n’aime pas l’anti jeu. Hé, oh ! c’est un jeu les gars, non ? C’est ce que je croyais.
Là c’est la coupe du Monde mais avant c’était quoi la Champions League ? Et encore avant … Je ressens déjà les effets (pas secondaires du tout) foot.

.

Alors voilà, nous y sommes, pour un mois (là je me fais mal). Je ne doute pas que certains matches vont (par instants, en pointillés) capter mon attention, je ne suis pas totalement insensible.
Mon côté altruiste va me porter à soutenir mon amoureux dans le choix de (des) la (les) pizzas, faudra varier les plaisirs gustatifs. Reine, Napo, Exotique, Chiquetaille morue, 4 fromages ?
« солидарность, prononcer solidarnost' » (Solidarité, en russe, on voyage en plus 😉 )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *