AU RAYON BRICOLO

Et quand a-t-on un peu de temps pour envisager quelques menus travaux? Pendant les vacances bien évidemment, comme si elles n’étaient pas suffisamment remplies comme cela.

Allez hop! Marteau, ok, scie sauteuse, ok, ponceuse, ok, pinces, ok, clous et vis, ok. Ou à peu près. Les femmes s’y mettent et pas qu’un peu puisque les grandes marques du secteur on modifié leur stratégie marketing en direction de la cible (ou de la niche) féminine. Ben tiens. Et comme notre débrouillardise est légendaire, les tutos s’enchainent et se ressemblent sur le montage, le démontage, des étagères, de meubles d’appoint. La pose de carrelage? Facile. La dépose? Facile aussi. Bien équipées et bien renseignées, les femmes, ou tout au moins celles qui en ont envie, se lancent dans des travaux de plus en plus spécialisés.

Une autre manière de se défouler? Peut-être bien. Bang, bang, bang! Ah! Ca y est il est en place ce clou. Ouf, ça fait du bien. Qui fait des transferts sur la tête de clou? Qui oserait prendre la tête du clou pour une autre tête?

Le bricolage, une affaire d’hommes à la base et puis finalement, élargissement du cercle et voici donc la femme en plein dedans. Cantonnées (plus ou moins) au secteur de la décoration, les femmes ont pris plus d’ampleur et se permettent de saisir les outils à pleine main. A cela rajoutons la tendance du DIY (do it yourself, fait par vous et seulement par vous) et boum le secteur explose. Et l’homme dans tout cela? Il regarde? Il participe? Il accepte? Un peu de tout pourra-t-on dire. Il observe d’abord, intervient quand il juge que vraiment le protocole manque un peu de rigueur, admet que oui c’est pas mal du tout mais heureusement qu’il était là. Schéma pour la majorité des hommes qui partagent à temps plein ou à mi temps voire à temps partiels nos vies. Pour une infime minorité, quelle bonheur de voir leur moitié prendre part (enfin) à un domaine qui ne leur plaisait pas du tout. Plus obligés de faire comme si tout allait de soi. La chasse n’était pas gardée.

Pas gardée mais hyper protégée encore. Il suffit de taper les mots « femme et bricolage » dans son moteur de recherche et les images parlent d’elles-mêmes. On tombe vite sur des photos évocatrices des joies du bricolage au féminin. Elle est belle notre bricoleuse, tout sourire. Rapidement aussi, à la deuxième ligne d’images, l’homme s’incruste. Bref y’a encore du boulot.

Vous, je ne sais pas, moi j’aime bien l’entière participation de mon partenaire. J’émets des idées, je suggère et la magie opère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *