LADY SOUL N’EST PLUS…

©nationalmuseumofafriacanamerican

Un réveil comme un autre. Je prends le temps de savourer la lueur du jour. J’ai un air de musique en tête, I Say a Little Prayer. Un sourire se dessine sur mes lèvres, Aretha Franklin restera éternellement « la reine de la soul ».

J’ai eu la chance de grandir dans une famille de musiciens (oui, c’est une chance). Quand aujourd’hui, la jeune génération est élevée en écoutant du JUL ou du Maitre Gims, j’ai pour ma part appris la musique avec des grands de ce monde, Aretha Franklin en tête de liste.

Quand j’écoutais cette femme, ce n’était pas seulement une voix que j’entendais, mais une âme qui me contait une histoire.
Son histoire à elle débute en 1942 dans le Tennessee. Fils d’un pasteur, elle fait ses armes dans la chorale de l’église avec ses sœurs. Elle a ses 2 premiers fils avant l’âge de 15 ans.

C’est avec une détermination sans faille qu’elle hisse son nom au sommet des charts du monde entier. Respect, A natural woman, Chain of fools au début de sa carrière, pour ne citer qu’eux, font d’elle la Diva que l’on connaît aujourd’hui. Suivront un nombre incalculable de titres, plus phénoménaux les uns que les autres.

Lady soul a indéniablement marqué une histoire, mais elle a aussi inspiré un très grand nombre d’artistes : Elton John, Whitney Houston, George Mickael, Keith Richards, Céline Dion, Mariah Carey, etc.

Elle a aussi marqué la mienne à sa façon. Travailler sans relâche jusqu’au but fixé, transmettre aux autres, apprendre avec son temps, être digne, devenir une grande dame coûte que coûte. J’ai grandi avec sa musique et je sais qu’elle continuera encore longtemps à m’accompagner, parce que Lady Soul est éternelle…

Thia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *