Le carnaval de Berlin

@visitberlin.de

Tout le monde le sait (ou peut-être pas d’ailleurs), mais je vis maintenant à Berlin. Le changement fut évidemment radical, mais que ne ferions nous pas par amouuuuuur. Je suis arrivée ici à la pire période qu’il soit pour une Martiniquaise : l’hiver. On essaie toujours d’anticiper, d’imaginer ce que pourrait être notre nouvelle vie quand on passe de 30 degrés en moyenne toute l’année à 0 degré. 

Ce que j’ai imaginé était bien sûr très loin de la réalité. Je vous le dis aujourd’hui : le froid est mon ennemi ! Man mo man pa mo ! Non, tu dois rester digne jusqu’au bout. Tu as fait le choix de venir au pays de la saucisse et de la bière donc tu assumes ! Vegan de son état, la fille se rabat sur la bière pour compenser. 

Tu essaies de te consoler comme tu peux, quand tu vois les photos de tes amies, en mode défilé pour cocoknel sur les plages à se pavaner, telles des mannequins pendant une fashion week,  sur la plage du Carbet. Mais le pire depuis mon arrivée fût  le carnaval. Parce que oui, je suis une fan inconditionnelle du carnaval. Entre les vidés en pyjama, défilés et soirées, Bibi est de toutes les sauces. Du moins était. Cette année, c’est la mort dans l’âme que j’ai makrélé sur les réseaux sociaux sur ce qu’il se passait au pays. J’étais tellement déprimée qu’un matin, j’ai eu envie à 4H, de descendre dans la rue, en pompom, short et jambières avec mon chacha pour un vidé improvisé. Mais les -3 degrés m’ont rapidement fait comprendre que c’était une très mauvaise idée. 

Mais c’était sans compter sur ma bonne étoile. Il y a un mois de ça, j’apprenais à ma grande surprise qu’au mois de mai, il y aurait le deuxième plus grand carnaval d’Europe à Berlin ! Oui Manotte ! Je vais pouvoir courir mon vidé et secouer mon corps dans les rues berlinoises. Je suis heureuse comme jaja. J’avoue qu’une question me taraude tout de même. On chante quoi pendant le carnaval à Berlin ? On boit quoi ? On s’habille comment ? Après quelques recherches sur le sujet, le carnaval ici est plutôt caribéen. On se rapproche plus du carnaval de Trinidad que celui de la Martinique. Donc soca et dancehall en perspective sur les chars. Et le programme à l’air juste énorme !

La ville accueille pour l’événement plus d’un million de visiteurs venus du monde entier. Mais, il faut savoir qu’il n’y a pas que la caraïbe qui fasse son carnaval. Toutes les communautés participent au carnaval de Berlin. Un melting-pot géant, toutes cultures confondues, pendant 4 jours. Des défilés, des parades, des groupes à pieds, des concerts en pleine journée en extérieur voire sur l’eau, des concerts dans de nombreuses boites de nuit pour des soirées endiablées. Tout est réuni pour que ce carnaval soit splendide. 

Alors, après quelques mois de « gwo pwel » causé par l’éloignement de mon île, je crois que je me fais à l’idée que peu importe où je serai sur cette terre, la Martinique ne sera jamais bien loin. Et si l’envie, vous prenait  de faire un bis du carnaval ou simplement de découvrir une nouvelle ambiance carnavalesque, le rendez-vous est à Berlin du 18 au 21 mai 2018. Si vous passez dans le coin, n’hésitez pas à venir me faire un petit coucou. 

Thia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *